تسجيل الدخول

Hamid Soussany/Réponse à Abdallah Boussouf sur l’absence des marocains du monde durant l’année 2016

غير مصنف
Hamid Soussany/Réponse à Abdallah Boussouf sur l’absence des marocains du monde durant l’année 2016

6bb465806b6ded8568b066bf75bd7cde_xl

radinews.com
A l’occasion de la journée internationale des migrants, vous avez publié un article le 19 décembre sur un site marocain arabophone (Hespress), sous le titre: les marocains du monde, les grands absents de 2016. Vous faites le triste constat de l’absence des problématiques de l’immigration marocaine dans le débat public au Maroc, bien que cette dernière représente 10% de la population globale et constitue le premier revenu en devise pour le pays. Vous signalez que 2016 a connu des élections municipales et législatives sans que les partis politiques n’abordent dans leurs programmes les questions relatives aux marocains du monde et sans leur faire non plus de place dans leurs listes. Mais vous ne dites pas un mot sur la non mise en oeuvre des articles de la constitution permettant la participation politique des marocains du monde…
Hormis cette remarque, Monsieur le secrétaire général, qui découle d’une volonté politique étatique de laisser le dossier de la participation politique des MRE, sous le coude, votre constat est d’abord le notre, qui est celui du déni des droits et du mépris à l’égard des marocains du monde. Cependant, venant de quelqu’un comme vous qui porte une part de responsabilité non négligeable de par la mission qu’on vous a confié et les moyens dont vous disposez, me laisse un peu perplexe
Au mieux c’est un aveu d’échec au pire c’est se foutre de notre gueule, et c’est peut être un peu les deux avec du cynisme en plus
A quelques jours de la fin de cette année 2016, je suis tenté de vous poser quelques questions
Qu’avez vous fait pour tenter d’imposer dans le débat public les problématiques liées à l’immigration marocaine
Qu’avez vous fait pour la défense des femmes marocaines séquestrées en arabie saoudite, livrées au mauvais traitement et souvent aux abus sexuels, et qui appellent au secours dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, n’entendez vous pas leurs cris et leurs pleurs, elles sont aussi nos soeurs et marocaines du monde
Avez vous proposé aux pouvoirs publics des noms MDM pour les nominations au sein des conseils nationaux qui ont été renouvelés
Qu’avez vous fait pour rassembler les acteurs de la société civile et politique des marocains du monde aux fins d’exercer un lobbying sur les partis politiques et les pouvoirs publics pour la mise en pratique de leurs droits politiques et civiques qu’ils sont déterminés à ne pas déléguer
Avez-vous réagi à la déclaration du ministre de l’intérieur lorsqu’il a enterré la question de la participation politique des MDM, et ceci en violation de la constitution marocaine adoptée par référendum par le peuple marocain
Il ne me semble pas vous avoir entendu sur aucune des questions posées
La société civile MDM connait une véritable crise identitaire, désespérée du statut quo que connaissent ses dossiers, et de l’immobilisme des institutions qui les concernent dont celle que vous gérez. Au sein du forum des marocains du monde, nous avion proposé l’organisation d’un grand forum MDM au Maroc, pour un débat large sur toutes les problématiques MDM. Qu’avez vous fait de cette proposition ? parait-il que vous préférez subventionner des événements qui n’ont rien avoir avec les MDM, tel les festivals du cinéma, des sites d’info et radio, et des rencontres mondaines pour la consommation locale et la promotion de votre image
Qu’avez vous fait pour porter la voix des MDM au Maroc, alors que vous disposez d’un budget annuel de 49 millions de Dhs, un secrétariat et des conseillers en communication grassement rémunérés
Comment vous pouvez écrire que les marocains du monde sont absents du débat public, alors que vous avez accès à des sites et journaux marocains où vous dissertez régulièrement sur des sujets divers et variés ?
Depuis plus d’un an, comme tout le monde le sait, vous êtes seul aux commandes du conseil de la communauté marocaine à l’étranger.
Force est de constater des dérives inadmissibles et indignes de notre époque. Un conseil qui devait être la maison commune de tous les marocains du monde, aujourd’hui dévoyé au culte de la personnalité d’un homme, qui en a fait sa chose. Avec des pratiques moyenâgeuses, tribales et claniques,une gestion opaque sans aucune vision politique censée être guidée par l’intérêt général
Vous avez réussi à faire du conseil de l’immigration marocaine une cour avec des courtisans médiocres qui se bousculent pour prêter allégeance et espérer toucher la “baraka” du “doctourona al fadel”
Le CCME hélas, est devenu plus proche de Zaouia Boutchichia, où les fidèles viennent faire des courbettes pour avoir la bénédiction, loin de l’image d’une institution nationale moderne avec des règles de fonctionnement et des comptes rendus
Lorsqu’on accepte une responsabilité publique, avec ses privilèges, sa villa, ses voitures luxueuses, ses chauffeurs, on a le devoir d’écouter les critiques , de les accepter et non répondre par le mépris et l’intrigue. Encore moins d’encourager les insultes à l’endroit de tous ceux qui osent lever leur plume, par l’intermédiaire des usurpateurs de métiers de journalistes, qui alternent les insultes des voyous et les citations pieuses sur leurs pages facebook
Même le gouvernement issu du suffrage universel rend des comptes et publie les dépenses. Alors détendez vous et descendez de votre tour d’ivoire, acceptez le débat, et répondez aux questions que les MRE vous posent
Je prends ma responsabilité de vous interpeller, j’use de mon droit de MRE, pour le principe, sans grand espoir de recevoir de réponses, d’ailleurs mes questions portent elles-mêmes les réponses, encore moins de s’attendre à un changement tellement l’abysse est profond, tellement le système est sclérosé
Bonne année 2017 à tous les marocains du monde
Hamid Soussany
رابط مختصر